Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
http://mbenzafirmin.over-blog.com
Mbenza discovery
Menu
Vaccin à ARNm : les grandes lignes d'une thérapie révolutionnaire

Vaccin à ARNm : les grandes lignes d'une thérapie révolutionnaire

Vaccin à ARNm : les grandes lignes d'une thérapie révolutionnaire

Abstract : 

 

Les médicaments à base d'acide ribonucléique messager (ARNm), notamment les vaccins à ARNm, se sont largement avérés être une stratégie de traitement prometteuse en thérapeutique immunitaire.

 Les avantages extraordinaires associés aux vaccins à ARNm, y compris leur efficacité élevée, une gravité relativement faible des effets secondaires et des coûts de réalisation faibles, leur ont permis de devenir répandus dans les essais précliniques et cliniques contre diverses maladies infectieuses et cancers. [1] 

 

C'est quoi un médicament ou vaccin à ARNm ? 

 

Un vaccin à ARN, ou vaccin à ARNm, est un type de vaccin activant le système immunitaire adaptatif au moyen d'ARN messagers[2] dont la séquence nucléotidique code une protéine identique ou semblable à un antigène d'agent pathogène ou à un antigène tumoral . 

 

Cette protéine est produite directement dans les cellules cibles par traduction de l'ARN messager contenu dans le vaccin, et est reconnue par le système immunitaire de l'organisme, qui réagit en produisant des anticorps dirigés contre l'agent pathogène ou le cancer qu'on cherche à neutraliser. 

 

Type de vaccin à ARNm

 

Les vaccins à ARNm sont généralement classés en deux types principaux en fonction de leurs capacités de construction et de réplication: les vaccins à ARNm auto-amplifiant (SAM) et les vaccins à ARNm non réplicatif.

 

Les vaccins SAM sont développés à partir d'un génome d'alphavirus avec son gène codant pour les protéines structurales remplacé par la séquence codant pour notre antigène recherché, permettant l'amplification de l'ARN intracellulaire et l'expression protéique abondante de l'antigène recherché grâce à l'intégrité de la machinerie de réplication virale [3] 

 

Les vaccins à ARNm non réplicatifs ont la structure complète de l'ARNm mature qui contient le segment ORF qui code notre antigène souhaité. Ils permettent un meilleur contrôle des réponses immunitaires déclenchées ainsi que le développement d'approches plus abordables de la synthèse au stockage [ 21 , 53 ]. Les vaccins à ARNm non réplicatifs ont un énorme potentiel pour devenir le remède majeur de l'épidémie actuelle.

 

Théoriquement, l'ARNm peut être synthétisé pour exprimer presque tous les antigènes protéiques, ce qui peut offrir une grande flexibilité pour la conception de l'antigène. Par exemple, un vaccin ZIKV de Richner et al. contient de l'ARNm codant pour un antigène mutant du ZIKV dont un épitope immunodominant réactif croisé avec le virus de la dengue est supprimé pour minimiser l'induction d'anticorps réactifs croisés [5] 

 

En conclusion, le vaccin à ARNm est une plateforme polyvalente et puissante. Son développement réussi vers la traduction clinique renforcera remarquablement notre capacité à réagir et à contrôler les maladies transmissibles émergentes, et enrichira de manière proéminente notre arsenal de traitement des maladies transmissibles et des cancers classiques et réémergents dans la perspective de la stimulation des réponses auto-immunes. D'autres recherches sur les mécanismes d'action du transport extracellulaire et de l'échappement intracellulaire et de l'expression génique de l'ARNm méritent toujours nos efforts. 

 

Référence bibliographique 

[1] Shuqin Xu , 1, † Kunpeng Yang , 1, † Rose Li , 2 et Lu Zhang 1, 3, "mRNA Vaccine Era—Mechanisms, Drug Platform and Clinical Prospection" Int J Mol Sci. 2020 Sep; 21(18): 6582. 

 

[2] Rein Verbeke, Ine Lentacker, Stefaan C. De Smedt et Heleen Dewitte, « Three decades of messenger RNA vaccine development », Nanotoday, vol. 28,‎ octobre 2019, article no 100766 

 

[3] Perri S., Greer C.E., Thudium K., Doe B., Legg H., Liu H., Romero R.E., Tang Z., Bin Q., Dubensky T.W., et al. An Alphavirus Replicon Particle Chimera Derived from Venezuelan Equine Encephalitis and Sindbis Viruses Is a Potent Gene-Based Vaccine Delivery Vector. J. Virol. 2003;77:10394–10403. doi: 10.1128/JVI.77.19.10394-10403.2003.


 

 [5] Richner J.M., Himansu S., Dowd K.A., Butler S.L., Salazar V., Fox J.M., Julander J.G., Tang W.W., Shresta S., Pierson T.C., et al. Modified mRNA Vaccines Protect against Zika Virus Infection. Cell. 2017;168:1114–1125. doi: 10.1016/j.cell.2017.02.017.