Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
http://mbenzafirmin.over-blog.com
Mbenza discovery
Menu
Crise climatique : l'impact négatif qui plane sur la santé, l'éducation, la nutrition des enfants

Crise climatique : l'impact négatif qui plane sur la santé, l'éducation, la nutrition des enfants

Crise climatique : l'impact négatif qui plane sur la santé, l'éducation, la nutrition des enfants

Résumé: comme il en était établi en 1998, les enfants du monde méritent de vivre dans un environnement sain et propre afin qu'ils vivent pleinement leurs droits. 

 

Dans la même optique, il est important de mettre l'accent sur la menace qui plane sur les enfants issus des pays pauvres qui malgré les nations moins pollueurs sont victimes à grande échelle des conséquences du réchauffement climatique le cas des enfants vivant en Afrique. 

 

Parce que les droits de l'enfant comptent et que les réchauffements sont réels, il est importantissime de trouver les solutions idoines pour sauver l'avenir de nos enfants. 

 

Abstract : In conclusion, as established in 1998, the children of the world deserve to live in a healthy and clean environment so that they can fully enjoy their rights.

 

In the same vein, it is important to underline the threat to children in poor countries who, despite less polluting nations, are victims on a large scale of the consequences of global warming, the case of children living in Africa.

 

Because children's rights are important and global warming is real, it is extremely important to find the right solutions to save our children's future.

 

Crise climatique : l'impact négatif qui plane sur la santé, l'éducation, la nutrition des enfants

 

Comme pour toutes les pathologies épidémiques, endémiques et pandémiques, les enfants sont les plus exposés.

Leurs degrés de vulnérabilités leur exposent à toute sorte de maladies, les conséquences qui vont avec sont de très souvent considérables. (Pertes en vies humaines, santé précaire, séchages scolaires etc. ) 

Durant ce mois qui corrèle la fin des assises de la cop26 et la célébration de la journée de l'enfance et de ses droits, il est importantissime d'en parler et cogiter afin de préserver dans un futur proche l'avenir meilleur de l'enfant. 

En effet, selon l’Indice des risques climatiques pour les enfants (IRCE) publié par l’UNICEF, un milliard d’enfants, soit près de la moitié des enfants de la planète, sont exposés à un risque climatique extrêmement élevé. 

Et cela se passe en ce moment même.

La crise climatique constitue le plus grand danger du futur auquel le monde est confronté, ce grand danger menace le bien des adultes et des enfants.

 

Les conséquences liées à la crise climatique sont déjà visibles et ne font que croître en termes de catastrophes naturelles, sécheresses etc. Les conséquences liées à la crise climatique sont déjà visibles et ne font que croître en termes de catastrophes naturelles, sécheresses, etc. 

 

À l'heure actuelle :

 

  •  820 millions d’enfants (soit plus d’un tiers des enfants dans le monde) sont fortement exposés à des vagues de chaleur.

 

  • 400 millions d’enfants (soit 1 enfant sur 6 dans le monde) sont fortement exposés à des risques de cyclone. 

 

  • 330 millions d’enfants (soit 1 enfant sur 7 dans le monde) sont fortement exposés à des risques d’inondation fluviale.

 

  • 920 millions d’enfants (soit plus d’un tiers des enfants dans le monde) sont fortement exposés à des pénuries d’eau. 

 

  • 600 millions d’enfants (soit plus de 1 enfant sur 4 dans le monde) sont fortement exposés à des maladies à transmission vectorielle comme le paludisme et la dengue.

 

  • 2 milliards d’enfants (soit près de 90 % des enfants dans le monde) sont fortement exposés à une pollution atmosphérique supérieure à 10 µg/m3. 

 

  • 815 millions d’enfants (soit plus d’un tiers des enfants dans le monde) sont fortement exposés à de la pollution au plomb causée par un contact avec de l’air, de l’eau, des sols et de la nourriture contaminés.

 

Partant des statistiques affreuses telles que mentionnées supra, il est plein Visible le danger qui plane sur l'avenir du monde et des enfants, et que nos neurones doivent nous pousser à réfléchir sur ; 


 

Quelle planète pour nos enfants ? Que faut-il faire pour préserver l'avenir des enfants ? etc. 

 

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être diminuées de moitié d’ici à 2030 et réduites à zéro d’ici à 2050 pour éviter les pires répercussions sur la planète, telles que mentionnées ci-dessus. 

 

Malgré la COP26 qui s'est tenue à Glasgow et qui devrait normalement s'attabler sur le sujet, il a été remarqué une certaine lourdeur de la part des autorités, Greta thunberg en a même qualifié d'échec . 

 

En conclusion, comme il en était établi en 1998, les enfants du monde méritent de vivre dans un environnement sain et propre afin qu'ils vivent pleinement leurs droits. 

Dans la même optique, il est important de mettre l'accent sur la menace qui plane sur les enfants issus des pays pauvres qui malgré les nations moins pollueurs sont victimes à grande échelle des conséquences du réchauffement climatique le cas des enfants vivant en Afrique. 

Parce que les droits de l'enfant comptent et que les réchauffements sont réels, il est importantissime de trouver les solutions idoines pour sauver l'avenir de nos enfants.

 

Crise climatique : l'impact négatif qui plane sur la santé, l'éducation, la nutrition des enfants

Complément d'information  

 

  1. Le 10 Pays où les enfants sont le plus exposés

 

1 République centrafricaine 

2 Tchad 

3 Nigéria 

4 Guinée 

5 Guinée-Bissau 

6 Somalie 

7 Niger 

8 Soudan du Sud 

9 République démocratique du Congo 

10 Angola

 

  1. L'indice des risques climatiques pour les enfants (IRCE)

 

  • Pénurie d’eau
  • Inondations fluviales
  • Inondations côtières
  • Cyclones tropicaux
  • Maladies à transmission vectorielle
  • Canicules
  • Pollution de l’air
  • Pollution des sols et de l’eau
  • Santé et nutrition des enfants
  • Éducation
  • Eau, assainissement 
  • et hygiène (EAH)
  • Pauvreté, ressources de 
  • communication et protection sociale
Firmin Mbenza, étudiant en médecine à l'Université de Kinshasa, fondateur d'academy of one health et co-fondateur de Congo science initiative, ambassadeur digital de l'UNICEF RDC première édition du programme jeune blogueur.

Firmin Mbenza, étudiant en médecine à l'Université de Kinshasa, fondateur d'academy of one health et co-fondateur de Congo science initiative, ambassadeur digital de l'UNICEF RDC première édition du programme jeune blogueur.